SLEEZE BEEZ: LE GROUPE

 

 

SLEEZE BEEZ: LA DISCOGRAPHIE

 

 

SLEEZE BEEZ: LINKS

 

 

 

 

Encore et toujours Sylvain, pour tout savoir sur Sleeze Beez. Merci pour cette page qui est certainement la seule page française sur le sujet... Et en plus quand c'est bien écrit!

 

Sleeze beez 


Non, la Hollande n'est pas que le pays des fromages aux qualités gustatives incertaines, certes on peut y trouver de jolis marchés aux fleurs et paraît même que dans le port d'Amsterdam y'a des marins qui pleurent. Mais c'est également chez ce sympathique voisin européen que l'on retrouve des groupes de hard rock qui méritent que l'on s'y intéresse de plus près. Sleeze Beez donc se forme à la fin des 80's sous l'impulsion du batteur Jan et du guitariste Chriz. Ces derniers jouent un coup de poker en négociant avec un président de maison de disque néerlandais (Red Bullet records). Leur premier album plutôt introuvable par chez nous sort en 1987.Puis arrive dans le groupe un chanteur qui auparavant sévissait dans Gin on the rocks, Andrew Elt. Le groupe enregistre un album en 88 et fait une tournée sold-out dans leur pays. Leur style Hard Glam Metal, intéresse les majors ricaines. Outre le hit " Stranger than paradise ", Sleeze Beez bombarde 10 titres de hard rentre-dedans, à l'esprit ricain', on retrouve l'ambiance du Whiskey A Go-Go, les nasty Girls le tout supporté par d'excellent zicos et la puissante voix d'Andrew. Aux USA, le groupe tourne avec Skidrow en 1990. Le groupe alors signé par Atlantic va connaître des déboires pour sortir son deuxième et toujours excellentissime album Insanity beach en 1993. Les critiques n'apprécient guère car la vague grunge est passée par là et au lieu de reconnaître les qualités du groupe on les étiquettes " hair band " sans se pencher sur le contenu. Sleeze beez quitte le label et essaye alors de remonter la pente seul, en proposant peu de temps après en 1994 un nouvel album de hard rock .Tout paraît plus abouti, plus mature sur cet opus. Sleeze Beez tourne beaucoup (notamment 2 fois par la France) mais on ne regarde pas la qualité qui est proposée, simplement le style et la réputation du groupe. Dépités les membres offrent à leur public un album live enregistré au Japon sur la dernière tournée. Plutôt que de poursuivre suivant un mauvais scénario (Spinal Tap), lucides, le groupe se sépare en 1995 après d'ultimes dates aux Japon, aux Pays-Bas et en France. Andrew et Don sortent un projet pop/rock : The Moon (1998), Jan, Chriz et Ed poursuivent eux dans une optique plus punk : Jetland (1998). Bien que certains membres aient dorénavant quelque peu mis leur carrière musicale de côté, on parlait ces derniers temps d'une reformation du groupe. Compte-tenu de l'intérêt du groupe pour le public français, on ne peut que suivre attentivement des nouvelles du pays du gouda et de la bicyclette. Et à choisir on préfère de loin voir débarquer chez nous un groupe de hard bien béton plutôt que des trucs orange à pâte molle. Si je faisais de la politique, je dirais même : Croisons les doigts pour que demain se (re) construise l'Eu Rock du Hard ! 

Style : Hard Rock/Glam

1.Looks like hell (1987)
2.Screwed blued and tattoed (1989)
3.Powertool (1992)
4.Insanity beach (1994)
5.Live in Tokyo (1995)


CHANT : Tigo Fawzi  1. Andrew Elt sur 2 à 5.

GUITARE : Chriz van Jaarsveld. Don van Spall

BASSE : Ed Jongsma


BATTERIE : Jan Koster

 

HOME