TESLA: LES MEMBRES DU GROUPE

TESLA: LA DISCOGRAPHIE

TESLA: LINKS

 

L'avis de HARD-ROCK CITY: HARD-ROCK CITY ne se casse plus le bol, il laisse faire par les autres. Aussi qui mieux qu'un  grave fondu du groupe  pour nous donner son avis. Sylvain  est à l'origine de cette page, il nous dit TOUT sur nos gentils ricains (tiens ça change!!!), MERCI Sylvain:

Groupe formé en 1984

Style : hard rock américain des 80's

Alors que la scène californienne fourmille de groupes de hard en 1986, c'est dans ce même État qu'une bande de potes jouent leur hard aux influences 70's du côté de Sacramento. Ils se baptisent Tesla du nom du génie physicien Tchèque Nikolas Tesla, un savant " hors du temps " et incompris de ces contemporains auquel le groupe va rendre hommage à maintes reprises. D'emblée, ils se distinguent des autres combos car si leur premier album " Mechanical resonance " fleure bon le heavy-rock très apprécié en ces temps là, le groupe ne cherche pas à faire de hits. Ils jouent comme ils l'entendent, (" no machines " précisent-ils sur leurs albums) et le talent étant au rendez-vous, le groupe décolle rapidement avec ce opus (disque de platine aux States). Du basique Ez come ez go, avec sa rythmique bien marquée, au rentre-dedans Comin' atcha live, on découvre l'étonnante paire de gratteux qui se partagent les solis Frank Hannon et Tommy Skeoch. L'ex batteur du Eric martin band, Troy Lucketta martèle son kit pendant que Brian Wheat lui répond de sa basse. Là dessus, vient se greffer la voix chaude et écorchée de l'ex City kids, Jeff Keith. Des titres sont assez surprenants (Modern day cowboy, Just before my eyes) mais envoûtants. Le chic du groupe réside dans le titre qui commence comme une ballade, superbe mélodie à la guitare, le tout porté par la voix de Jeff, puis ça s'emballe et ça finit dans un hard fougueux et rutilant (Gettin' better, We're no good together, et Litlle Suzy).
Le second album est assez similaire au premier dans sa texture, il procure toujours autant de plaisirs auditifs : Hang tough , Lazy day Crazy nights, Paradise, The way it is, et le gros premier tube du groupe Love song (qui entre dans le top 10 des singles).
En 1990, Tesla fait figure d'avant-gardiste dans le monde du hard rock en proposant un live acoustique. Cet album aujourd'hui réédité en DVD leur vaut la reconnaissance unanime du monde du hard. Sorti à l'origine après une série de concerts données pour le plaisir de jouer des chansons qu'ils aiment, le groupe a retravaillé entièrement chaque morceau. Les reprises sont judicieusement choisies : Heaven's trail de Grateful dead, We can work it out des Beatles, Mother's little helper des Rolling stones, un petit Creedence avec Lodi, et surtout l'hymne hippie du Five man electrical band : Signs (morceau qui traite de la conduite, de l'apparence, des préjugés). Autre highlights de l'album, lorsque résonne les premières notes de love songs, à l'intro accoustique de Tommy (qui fait crier les jeunes ricaines ) succède la voix de Jeff, qui nous transporte dans une version mélodic-accoustique sublime. Puis Tommy et Franck sortent les grattes électriques, pour achever un public en totale osmose avec le groupe.
Loin de s'asseoir sur ces lauriers Tesla sort en 1991 son album le plus aboutit : Psychotic supper. Toujours authentique et fidèle à eux-mêmes, les 5 membres nous livrent des titres recherchés, travaillés, bref de la crème de heavy-rock. En matière de ballade, Tesla fait mieux que Love song (à mon goût) avec What you give. A côté de cela on retrouve le déluge de bons décibels, avec Don't de-rock me, Call it what you want, ou encore Freedom slaves. Le morceau Song & emotion rend brillament hommage à leur ami décédé, Steve Clark de Def Leppard. Cet album marque l'apogée du groupe.
Puis en 1994, sort Bust a nut, très proche du précédent album. Mais le heavy-rock ne fait plus recette. Tesla se sépare la même année, Geffen se remplit un peu les poches en sortant un best-of en 1996, mais déjà les membres se sont dispersés dans de nouveaux projets. Frank Hannon sort un indispensable album de southern rock : Turn it up avec Moon Dog mane. Brian propose un heavy plus alternatif avec Soulmotor (2 albums à ce jour). Quant à Jeff et Tommy on les retrouve chez Bar 7.
Mais en 2001, à la grande joie de leurs fans, le groupe remonte sur scène à Sacramento : sorte de test-live sans vrai projet de réunion. La magie est plus que jamais au rendez-vous, les dates programmées sont sold-out et rapidement une mini-tournée de la côte ouest puis des States est organisée. 11 ans après l' acoustique sur la East Coast, Tesla revient Re-plugged sur la West Coast. Leurs guitares sont toujours aussi incisives, le double live très attendu (et qui mérite 4 Angus sur 5 sur un autre site … pub gratuite !) sort. En 2002 avec le Rock Never stops tour (Summer tour réunissant Skidrow, Jackyl, Vince Neil et Tesla), le groupe se montre toujours aussi mordant et authentique qu'à leur débuts. On ne peut donc que se réjouir de la sortie future d'un nouvel opus du quintette californien. 

La discographie 

1. 1986 Mechanical Resonance
2. 1989 The Great Radio Controversy
3. 1990 Five Man Acoustical Jam
4. 1991 Psychotic Supper
5. 1994 Bust A Nut
6. 2001 Replugged Live

7.2002 Standing room only

8.Into The Now 

Line-up : 

Jeff Keith : Chant
Tommy Skeoch : Guitares
Frank Hannon : Guitares
Brian Wheat : Basse
Troy Lucketta : Batterie

HOME